top of page

ESAAT

vitrine 4.jpeg

Cohabiter

Avril — Juillet 2024

...Les 5 sens façonnent notre habitat

Réalisée par Elsa FEYER, Alizée CORNÉE


Ressentir, construire, valoriser, cette vitrine a été pensée comme un tableau. Les archétypes des 5 sens représentent nos actions quotidiennes, et leur imbrication évoque notre cohabitation. Les sens sont aussi l’exemple d’une cohabitation multiculturelle et intergénérationnelle, ils sont facteurs d’échange et de partage. L’utilisation de matériaux recyclés et/ou récupérés incarnent les valeurs de Station V et de Vilogia. Cette installation représente donc une composition où les différents éléments s’associent les uns aux autres comme des blocs de construction.


 

...Faire renaître la nature en ville

Réalisée Manaya HALOUANI, Éloïse MÉGAL


Nous avons tous l’image d’une fleur qui pousse dans le béton, la nature qui se fraye un chemin dans le goudron. Dans les quartiers les plus végétalisés, le vivre ensemble est bien meilleur que dans ceux recouverts d’asphalte. Cette vitrine met en avant le besoin de végétaliser nos villes pour retrouver une cohabitation et un vivre ensemble entre des personnes de différents horizons culturels. Les racines permettent aux plantes de communiquer entre elles et se relient à d’autres «villes-fleurs». Loin de rester une exception cette fleur symbolise une ville parmi tant d’autres valorisant la nature au centre de la cohabitation.


 

...Atouts et valeurs individuelles, composants du collectif
Réalisée par Fanny BRUNEAU, Leynaèle LEBIVIC


Se mélanger, rêver, rechercher l’équilibre. Tout le monde peut apporter sa pierre à l’édifice. Cette vitrine met en avant les compétences individuelles de chacun afin de créer un ensemble harmonieux et équilibré. Les bâtiments, les humains, les animaux, les plantes cohabitent dans le respect de leur singularité, de leur histoire, de leur culture. Les différences se juxtaposent, s’imbriquent, s’agencent pour créer une ville onirique à l’aspect surréaliste, une ville rêvée.

...Tisser la diversité
Réalisée par Élise DENIS, Julie LAMBERT


Lier, tisser, composer telle est la conception de la cohabitation de ces deux étudiantes. Cohabiter c’est aimer et composer avec les différences de son voisin. L’individualité se matérialise par les motifs des tissus ainsi que par les éléments architecturaux comme des marqueurs culturels et identitaires. Les différences s’unissent par la couleur et les coutures créent les liens visibles de la solidarité. Utiliser le tissu est un hommage au patrimoine culturel et industriel des Hauts-de-France, reflet des enjeux de la cohabitation citadine au sein de la métropole lilloise.

...Refléter ce ou ceux qui nous entourent
Réalisée par Ambre CLOIX, Célia JOURDAN


Échange, individus, harmonie : cette vitrine vise à montrer qu’une société soudée ne rime pas avec le sacrifice de l’individualité. Les panneaux de couleurs, tous différents, montrent l’importance de la singularité de chacun. Uniques mais formant un nuancier à l’image d’une communauté. Les miroirs intégrés à la composition viennent refléter les couleurs des panneaux qui les entourent, signifiant l’importance de s’inspirer des personnes et de l’environnement qui nous entoure.

—  LES ÉTUDIANTS

Fanny BRUNEAU – Ambre CLOIX – Alizée CORNÉE – Élise DENIS – Adèle FAURE – Elsa FEYER – Corentin FOUQUEMBERG – Solène FOURNIER – Manaya HALOUANI – Julie HURTELOUP – Célia JOURDAN – Julie LAMBERT – Leynaèl LEBIVIC – Gabrielle LEROUX – Éloïse MÉGAL – Maligué PITOU – Clémence POLYCARPE – Pauline POQUET – Adèle SARDENT.
 

— LES ENCADRANTS

Moïse VINCENT – scénographe / créateur de décors évènementiels
Gianni CEPPELLETTI & Véronique GALOIS – enseignants en Design de Communication par l’Espace et le Volume, ESAAT

bottom of page